L’ambition de Typhaine Le Bivic, lorsqu’elle a acquis la ferme de Kergastel, était d’en faire un lieu d’animation.

La jeune femme est visiblement sur la bonne voie : elle est à l’origine de la toute nouvelle association penvenanaise « Lézarts en grange » qui a pour ambition de créer de l’événementiel culturel, l’organiser des spectacles vivants au sens large « tout public, transgénérationnels, mais en privilégiant au maximum les enfants. »

L’association est donc présidée par Typhaine Le Bivic, secondée au secrétariat et aux finances par Marie Quéguiner et Aline Rosais. Un collectif de 10 membres fait office de conseil d’administration.

« Lézarts en grange » est opérationnel depuis un petit mois et a déjà prévu son premier événement, le samedi 10 mai, à partir de 16 h. Il débutera par « Le petit grimoire d’apprenti pas sage », un spectacle de conte et de théâtre d’ombres, qui s’adresse aux enfants à partir de 3 ans, par Coraline Herasse. À 17 h 30, balade contée « enmusiquée » avec Alex Blanchard et Thomas Bocher, puis à 19 h, performance artistique, avec Yohann Rochereau, puis apéro mix suivi d’une crêpe party, avec buvette. Le tout pour 7 €.

Mais la ferme de Kergastel n’a qu’un défaut. Elle est nichée au beau milieu de la campagne, aussi est-il prudent de suivre le fléchage mis en place à partir de la mairie.

Après ce premier événement, l’association se propose d’organiser au moins cinq événements jusqu’au mois d’octobre, à chaque fois au milieu du mois, « mais n’importe quel jour, pas nécessairement un samedi ou un dimanche… » En juin, le 14 probablement, musique et arts plastiques, de la danse en juillet, du cirque en août…

« Lézarts en grange » est donc une nouvelle composante de la vie culturelle locale et samedi soir, lors de l’assemblée générale destinée à présenter l’association, le maire Michel Deniau est venu apporter son soutien.

Ouest France : https://www.ouest-france.fr/bretagne/penvenan-22710/lezarts-en-grange-pour-des-animations-transgenerationnelles-2501317